weltwärts

informiert

L'opération de rapatriement des volontaires Nord-Sud est pratiquement terminée

Peu avant Pâques, 99 % des volontaires sont de retour en Allemagne

Le Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) avait engagé il y a environ trois semaines une opération de rapatriement de tous les volontaires Nord-Sud en raison de la pandémie de coronavirus. Depuis lors, les organismes de service volontaire et le BMZ, en étroite collaboration avec le Ministère fédéral des Affaires étrangères, ont ramené la grande majorité des 3 170 volontaires weltwärts en Allemagne au prix d'un immense effort. Environ dix volontaires ne sont pas encore rentrés. Plus de 700 volontaires Sud-Nord qui effectuent actuellement leur service volontaire en Allemagne ont également concernés par cette crise.

L'opération de rapatriement est pratiquement achevée

La situation se détend progressivement. Sur les 3 170 volontaires se trouvant à l'étranger lors de l'apparition de la pandémie, la grande majorité est rentrée en Allemagne. Pour les cas individuels restants, des possibilités de voyage se dessinent déjà, de sorte que l'opération de rapatriement pourra être achevée dans les prochains jours. Compte tenu des possibilités de voyage très limitées dans le monde entier et des restrictions sécuritaires parfois immenses dans les pays où les volontaires séjournaient, la fin imminente de l'opération après seulement trois semaines peut être considérée comme un succès.

Les volontaires internationaux restent en Allemagne

Tandis que les volontaires allemands sont presque tous rentrés de leurs pays d’intervention, plus de 700 volontaires Sud-Nord se trouvent actuellement encore en Allemagne. En raison de l'absence de possibilités de voyage, la question de l'interruption du service volontaire ne se pose généralement pas à l'heure actuelle. Toutefois, de nombreux volontaires sont actuellement dispensés de service en raison de la pandémie de coronavirus puisque les postes d’affectation sont fermés ou que la mission représenterait une charge ou un danger trop importants. La santé et la sécurité des volontaires sont bien sûr prioritaires.

Retour