weltwärts
accompagne

weltwärts – une histoire à succès

Rétrospective

Depuis la création du service volontaire en 2008, weltwärts n’a eu cesse de se développer. Avec l’introduction de la composante Sud-Nord en 2014 et les projets de rencontres en 2016, des jalons importants ont été posés pour davantage de partenariat et d’égalité. Notre rétrospective présente les chiffres, données et faits principaux du programme weltwärts.

Photo de groupe de la fête d'inauguration de weltwärts.

Hier,aujourd’huicommedemain-weltwärtsrelielesjeunesdumondeentier.

Rétrospective

Janvier 2008
Photo de groupe lors de la cérémonie d’ouverture weltwärts avec la Ministre Heidemarie Wieczorek-Zeul.

Début du programme et envoi des 50 premiers volontaires

C’est parti: le 17 janvier 2008, les 50 premiers volontaires weltwärts font leurs adieux à la Ministre fédérale de l’époque à Berlin. Jusqu’à la fin de l’année, plus de 2.000 jeunes s’engagent d’ores et déjà en Afrique, en Asie, en Amérique latine, en Océanie et en Europe de l’Est. S’adressant aux jeunes, la Ministre déclare alors:

«En découvrant le monde avec weltwärts, vous contribuer à un monde un peu plus juste. Je vous souhaite de faire preuve d'ouverture et de curiosité dans votre engagement au sein de vos projets. Les bonnes expériences que vous ferez avec vos collègues sur place vous accompagneront toute votre vie.»
(Heidemarie Wieczorek-Zeul, ancienne Ministre Allemande de la Coopération et du Développement)

Juillet 2008

Accroître la qualité de weltwärts - par des mesures d’accompagnement du programme

Avec les mesures d’accompagnement weltwärts, le BMZ soutient dès la première année des projets de la société civile qui servent principalement à promouvoir la qualité et l’impact du programme weltwärts sur le développement et contribuent à affiner le profil du programme dans son ensemble. Les mesures d’accompagnement du programme permettent, par exemple, de fournir un soutien financier pour les formations interculturelles des mentors et des familles d’accueil, des conférences des partenaires ou des manuels de méthodologie.

Aperçu 2008

weltwärts en chiffres

2.225 volontaires ont participé au programme au cours de la première année d’envoi. 62,1% étaient de sexe féminin. La plupart des volontaires se sont engagés dans les domaines de l’éducation, du soutien des enfants et des jeunes et de la protection de l’environnement et des ressources.

Mai 2009

Croissance rapide – weltwärts rencontre un grand intérêt

Le programme déclenche immédiatement une forte demande. De nombreux jeunes avaient déjà effectué un service volontaire à l’étranger avec des organismes d’envoi civils avant Weltwärts. Le financement public du programme weltwärts sert désormais également à améliorer les opportunités d’engagement au niveau international des jeunes à faibles revenus. Alors que 2.200 volontaires ont osé sortir des sentiers battus au cours de la première année de weltwärts, l’on compte d’ores et déjà quelque 3.500 jeunes en 2009. Au cours des années suivantes, le nombre de volontaires se stabilise entre 3.000 et 4.000 par an.

Août 2009
Des participants à la conférence sont assis dans un pré devant d’anciennes ruines. Ils forment un point d’interrogation et d’exclamation.]

weltwärts – et après ?

Le travail des volontaires à leur retour revêt dès le début un rôle décisif dans le programme. Avec le concept «weltwärts - et après ?», un cadre formel est donné en 2009. Qu’il s’agisse de conférences de volontaires, de revues de volontaires ou d’aides au travail relatives à l’apprentissage global, l’éventail de projets financés par et avec des anciens volontaires weltwärts est large. L’objectif principal est que les volontaires ayant acquis une expérience inestimable dans leurs projets à l’étranger la transmettent également en Allemagne. De cette manière, le travail des volontaires à leur retour vise à renforcer la compréhension des rapports mondiaux et à contribuer au travail d’éducation au développement.

Aperçu 2009

weltwärts en chiffres

Au cours de la deuxième année de weltwärts, le nombre de volontaires envoyés a augmenté de 36%, pour atteindre 3.507 volontaires. 59,9% étaient de sexe féminin.

Novembre 2010
Dirk Niebel, Ministre fédéral, serre la main du volontaire Christian Päßler.

Le 10.000ème volontaire se rend en Afrique du Sud

Christian Päßler est le 10.000ème volontaire participant à weltwärts. Il se rend pendant un an en Afrique du Sud avec l’organisme d’envoi econtur. À proximité de la ville de Durban, il s’engage dans un projet sportif et de développement et travaille avec des enfants et des jeunes de la région dans le jardin sportif d’Isithumba. Le 9 novembre, Dirk Niebel, Ministre fédéral de l’époque, salue depuis Berlin le départ de Christian pour son service volontaire. Christian arrive avec ses valises bouclées. Il part en effet le soir même depuis l’aéroport de Francfort pour Durban.

Aperçu 2010
Un groupe de volontaires saute en l’air. Des palmiers sont en arrière-plan.

weltwärts en chiffres

La troisième année du programme weltwärts a également vu une augmentation significative du nombre de participants, à savoir de 18,29% pour atteindre 4292 volontaires.

Novembre 2011

Après trois années – weltwärts est évalué

Pour le développement du programme, le BMZ prévoit une évaluation externe étendue du programme. Le rapport présenté fin 2011 conclut que weltwärts atteint son objectif consistant à faire participer des jeunes à un service volontaire de développement et à soutenir la compréhension Nord-Sud. Suite à un processus de suivi après l’évaluation, les acteurs de la société civile du programme ont désormais un rôle plus important dans la gouvernance du programme. Grâce à la création de comités pour le développement commun du programme, weltwärts est maintenant également présenté au monde extérieur comme une œuvre commune du BMZ et de la société civile.

Aperçu 2011

weltwärts en chiffres

En 2011, 41,3% des volontaires weltwärts se sont engagés en Amérique latine, 36,2% en Afrique, 20,05% en Asie, 1,9% en Europe de l’Est et 0,1% en Océanie.

Janvier 2012
Des dirigeants d’Engagement Global, de BMZ ainsi qu’Angelica Schwall-Düren, Ministre des affaires fédérales, de l’Europe et des médias de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, se tiennent devant un bus portant une publicité Engagement Global.

Création d’Engagement Global

Avec la réforme structurelle de la coopération allemande au développement, le secrétariat weltwärts intégre au 1er janvier 2012 Engagement Global gGmbH – Service pour les initiatives de développement, qui vient d’être créée. Engagement Global rassemble sous son toit des institutions, des initiatives et des programmes activement engagés dans le travail de développement en vue d’une coopération mondiale équitable - c’est maintenant également le cas du programme weltwärts. À compter de 2013, le secrétariat est renommé en «Bureau de coordination weltwärts».

Mars 2012
Photo de groupe de la conférence de partenaires weltwärts avec la bannière «weltwärts partner conference East Africa».

Conférences régionales de partenaires

Dans le cadre du processus de suivi après l’évaluation, plus de 90 personnes travaillent dans sept groupes de travail pendant six mois à l’élaboration de propositions de développement ultérieur du programme. Fin 2012, les résultats sont discutés lors de neuf grandes conférences avec des partenaires sur les différents continents. Les réunions sont le point de départ de la mise en œuvre des mesures développées.

Autre point de concentration: weltwärts Sud-Nord: les organismes partenaires utilisent les conférences pour formuler ce qui est important pour eux dans le cadre du service volontaire pour les jeunes de leur pays en Allemagne. Un an plus tard, la conception de la composante Sud-Nord démarre.

Avril 2013
Cinq participants à la fête sont en rang sur des chaises et regardent devant eux.

weltwärts fait bouger!

weltswärts fête son cinquième anniversaire. Sous la devise «weltwärts fait bouger!», quelque 400 volontaires de retour, représentants des organismes promoteurs et partenaires ainsi que de nombreux acteurs du programme se réunissent les 11 et 12 avril pour dresser un bilan, discuter de l’avenir de weltwärts et avant tout pour faire la fête.

Décembre 2013
Inscription GIZ – Deutsche Gesellschaft für internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH

Départ de la GIZ

La GIZ (organisation allemande pour la coopération internationale) se retire du programme weltwärts. La GIZ nationale et auparavant le DED (service de développement allemand) étaient les plus grands organismes d’envoi, avec près de 3.000 volontaires weltwärts depuis 2008, actifs dans 34 pays partenaires différents. Avec le retrait de la GIZ, la mise en œuvre du service volontaire relève désormais de la seule responsabilité des organismes de la société civile.

Aperçu 2013

weltwärts en chiffres

2013 marque le point de départ de la composante Sud-Nord: les trois premiers volontaires provenant du Cameroun et du Mozambique se rendent en Allemagne pour effectuer leur service volontaire.

Février 2014
Photo de groupe Volontaires Sud-Nord avec Gerd Müller, Ministre fédéral.

Plus sens unique – weltwärts Sud-Nord démarre.

Depuis fin 2013, les jeunes des pays du Sud peuvent acquérir une expérience pratique en Allemagne grâce au programme «weltwärts». Au cours de la première année de la composante Sud-Nord, les organismes d’accueil en Allemagne accueillent 130 volontaires.

«L’échange bilatéral dans le cadre du programme weltwärts encourage le contact entre les jeunes gens engagés et montre que la politique de développement n’est pas une voie à sens unique», souligne Gerd Müller, Ministre fédéral, lors de l’événement de lancement Sud-Nord le 20 février 2014.

L’événement au BMZ est également l’occasion de fêter le départ du 20.000ème volontaire Nord-Sud.

Aperçu 2014

weltwärts en chiffres

2014 est une année particulière pour weltwärts. Environ 130 volontaires Sud-Nord provenant de 28 pays se rendent en Allemagne pour effectuer un service volontaire weltwärts.

Janvier 2015

Davantage de volontaires viennent en Allemagne

Comme pour la composante Nord-Sud, la possibilité d’effectuer un service volontaire de développement en Allemagne a été très bien accueillie. Après 130 volontaires Sud-Nord en 2013/2014, presque deux fois plus de volontaires optent pour un service volontaire en Allemagne un an plus tard. Une étape supplémentaire en vue de satisfaire à l’exigence d’un service d’apprentissage et d’échange en matière de politique de développement.

Grâce à la possibilité d’échanges Sud-Nord et au bon accueil de la composante par les partenaires, les sponsors et surtout les volontaires impliqués, weltwärts est renforcé en tant que programme d’apprentissage global réussi.

Février 2015
L’inscription Opportunités pour tous, encadrée de têtes dessinées et différemment hachurées.

Des spécialistes pour atteindre des groupes cibles

Les volontaires weltwärts sont dans 94% des cas des bacheliers et bachelières. Certains groupes cibles du programme weltwärts sont en revanche encore sous-représentés. Cela doit changer. À cette fin, des centres de compétences civils ont été créés auprès des organismes promoteurs In Via Köln e.V. Et bezev e.V. Grâce à leur expertise, ils conseillent à la fois les jeunes intéressés par le service volontaire et les organismes promoteurs pour atteindre le groupe cible, les besoins supplémentaires, les cours de langue et bien plus encore. Le centre de compétences pour les jeunes issus de l’immigration suit en 2017: Sage Net e.V. se charge de la coordination.

Aperçu 2015

weltwärts en chiffres

En 2015, 227 volontaires provenant de 45 pays s’engagent par le biais de weltwärts en Allemagne, parmi lesquels 54% sont de sexe féminin.

Juillet 2016
Photo de groupes de participants à des rencontres weltwärts.

Début des projets de rencontre weltwärts

Le programme weltwärts se développe: Dans le cadre de l’initiative germano-africaine pour la jeunesse, les «projets de rencontres extrascolaires weltwärts» sont créés dans le contexte de «l’Agenda 2030» sous un nouveau format. Des groupes de jeunes d’Allemagne et de pays du Sud, en particulier des pays africains sont ainsi soutenus afin qu’ils collaborent à un projet sur l’un des 17 objectifs de développement durable des Nations unies. Deux ans après le démarrage de cette nouvelle possibilité de financement, plus de 50 projets ont d’ores et déjà été approuvés et mis en œuvre.

Aperçu 2016

weltwärts en chiffres

En 2016, le nombre de volontaires atteint son plus haut niveau jusqu’à présent. Environ 3.749 volontaires Nord-Sud et 460 volontaires Sud-Nord ont participé au programme dans 63 pays.

Septembre 2017
Portrait de Della, la volontaire.

La millième volontaire Sud débute son service volontaire

Bienvenue! La millième volontaire Sud, Della Bii-Mai originaire du Cameroun, débute son service volontaire le 4 septembre 2017 dans le cadre de l’échange Sud-Nord de Brot für die Welt et weltwärts. À partir de septembre, Della passe son année weltwärts à Potsdam, auprès de la fondation «Partnerschaft mit Afrika» (partenariat avec l’Afrique). La fondation encourage le dialogue interculturel et la coopération durable en partenariat entre les pays africains et l’Allemagne. Pendant onze mois, la Camerounaise de 26 ans participe à la conception et à la mise en œuvre d’ateliers dans les écoles et aide à développer des campagnes internationales avec des partenaires dans les pays africains.

Aperçu 2017

weltwärts en chiffres

Depuis la fin 2013, 1.381 volontaires originaires d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine, d’Océanie et d’Europe de l’Est ont effectué un service volontaire en Allemagne. 55% des volontaires étaient de sexe féminin.

Mars 2018

Évaluation: Un service volontaire transforme durablement

Juste à temps pour le dixième anniversaire, le DEval publie l’étude «Volontaires weltwärts et leur engagement en Allemagne». Selon l’étude, les volontaires développent leurs compétences, acquièrent des connaissances sur leur pays d’intervention, apprennent la langue de ce dernier et accroissent leur intérêt autour des questions de développement. L’étude montre également des changements chez les parents et les amis de volontaires. Toutefois, des améliorations sont également possibles, par exemple en matière de diversité des participants et de caractère contraignant du profil des personnes ayant suivi le programme.

Septembre 2018
e nombre dix ainsi que deux fois la lettre « w » sont représentés par des personnes.

10 ans de weltwärts

Sous la devise «weltwärts transforme», le programme célèbre le 15 septembre sa dixième année d’existence à Berlin, aux côtés de plus de 1000 invités. Au total, plus de 34.000 volontaires ont participé à la composante Nord-Sud et plus de 1.500 volontaires à la composante Sud-Nord en 10 ans. Aujourd’hui, 160 organismes sont actifs dans les échanges Nord-Sud, et environ 40 dans les échanges Sud-Nord. L'anniversaire est entièrement placé sous le signe des effets du programme - tant sur le cheminement personnel de la vie que sur l’environnement social.

Décembre 2019
Une salle de conférence dans laquelle une centaine de participants sont assis face à une petite scène. Sur scène, Dirk Schwenzfeier ouvre la conférence debout devant un pupitre.

9ème conférence ouverte des promoteurs: échange et mise en réseau

Quelque 100 organismes promoteurs du programme weltwärts se rencontrent les 13 et 14 décembre à l’occasion de la 9ème conférence ouverte des promoteurs à Bonn. La conférence ouverte des promoteurs propose depuis le début du programme un forum d’échange d’idées, de mise en réseau et d’information de tous les acteurs impliqués dans le service volontaire. La baisse du nombre de participants aux programmes d’échanges internationaux n’est pas passée inaperçue chez weltwärts: la conférence de 2019 soulève la question de savoir comment persuader les jeunes de s’engager aujourd’hui dans le volontariat et la politique de développement.

Décembre 2019
Une liste des 17 objectifs de développement durable des Nations unies répartis en blocs carrés de couleurs vives.

Rencontres weltwärts: Trois années d’échanges de jeunes en faveur du développement

Les rencontres weltwärts achèvent leur phase pilote de trois ans – avec grand succès. En 2016, des groupes de jeunes extrascolaires qui échangent leurs points de vue avec des groupes de pays partenaires sur l’un des 17 objectifs de développement durable ont pu être soutenus pour la première fois. Depuis l’établissement du nouveau module du programme, 85 projets de rencontres entre des groupes de jeunes allemands et des jeunes provenant de pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine ont été effectués.