façonner
weltwärts

Mettre en œuvre avec succès les expériences acquises pendant le service volontaire

Schmuckbild

Kossi Paul Enyan Klu

Localisation: Berlin, Allemagne

Organisation: IJGD

Je me suis engagé depuis 2013 dans l’organisme de volontaires togolais Association Togolaise des Volontaires au Travail (ASTOVOT). Les expériences issues de cet engagement et d’un chantier absolument passionnant d’ASOVOT ont donné à mon ami Komla Edoh Satchivi et à moi-même l’idée de soutenir des enfants et des jeunes défavorisés dans notre entourage et de leur offrir des perspectives. C’est avec cette intention que nous avons créé SEDO-Togo, organisme désormais performant et reconnu dans le pays. Mais reprenons les choses dans l’ordre…

… d’abord en Allemagne

Lorsque j’ai appris que je pouvais effectuer un service volontaire en Allemagne avec ASTOVOT et l’organisme Internationale Jugendgemeinschaftsdiensten (ijgd), j’ai été enchanté et j’ai tout de suite posé ma candidature. Sans hésiter, j’ai choisi le jardin d’enfants bilingue «Kinderinsel/L’île aux enfants» à Berlin. Dans ce jardin d’enfants, j’ai épaulé les éducatrices et éducateurs et j’ai pu voir le développement des enfants au cours de toute une année. Mes expériences préalables m’ont aidé à devenir rapidement une aide véritable pour l’équipe: au bout d’un moment, les enfants m’appelaient même «Papa Paul».

J’ai remarqué que dans le jardin d’enfant, on n’expliquait pas uniquement de manière théorique mais aussi de façon pratique ce que l’on souhaitait leur apprendre. De plus, on leur lit beaucoup de livres. Au Togo, les moyens pour acheter des matériels didactiques font la plupart du temps défaut, tout comme souvent une approche pédagogique méthodique.

Un jeune homme se tient devant un groupe d'enfants.
Paul parle aux enfants à Agové

Par conséquent, j’ai commencé à réfléchir plus sur moi et mon pays d’origine et donc sur la façon nous pourrions soutenir encore mieux les enfants avec notre organisme.

Des projets ambitieux pour SEDO-Togo!

Pendant mon service volontaire, j’ai eu l’occasion d’avoir de nombreux entretiens avec des gens du monde entier et j’ai vécu intensément comment les enfants étaient éduqués à la maison et à l’école. Par conséquent, j’ai commencé à réfléchir plus sur moi et mon pays d’origine et donc sur la façon nous pourrions soutenir encore mieux les enfants avec notre organisme.

L’un de mes plus grands objectifs est de trouver un financement pour au moins un jardin d’enfants bien équipé. Seule la classe togolaise supérieure peut amener ses enfants dans les quelques crèches et jardins d’enfants privés qui existent. Sinon, les enfants doivent être encadrés ailleurs. C’est la raison pour laquelle j’ai été envoyé tôt à l’école maternelle et au bout d’un an déjà à l’école primaire.

Deux jeunes hommes (Paul et Komla) se tiennent à côté d'un enfant.
Paul et Komla dans leur projet à Agové

… de l’initiative à un organisme reconnu.

De retour au Togo: en raison de mes expériences dans le jardin d’enfants berlinois, j’ai été bien plus respecté ainsi que mon travail avec SEDO-Togo. Et le travail continue : j’ai effectué les démarches nécessaires pour faire inscrire SEDO-Togo en tant qu’association. Pour le moment, nous travaillons surtout dans le village d’Agové où nous souhaitons améliorer l’accès à l’école primaire. Nous avons déjà trouvé des marraines et des parrains qui financent les frais de scolarité pour quelques enfants. À l’heure actuelle, une correspondance s’établit entre une classe d’école berlinoise et une classe d’école à Agové.

Grâce à un don des élèves berlinois, nous avons déjà pu mettre en œuvre un projet dans le domaine de l’hygiène. Mais nous avons encore beaucoup d’autres idées: nous souhaiterions construire plus de salles de classe et une bibliothèque et financer au plus grand nombre d’enfants possible un acte de naissance qui est nécessaire pour obtenir un diplôme scolaire officiel.

Quoi qu’il en soit, c’est grâce à mes expériences du service volontaire weltwärts que SEDO-Togo s’est transformé, passant d’une initiative entre amis à un organisme reconnu dans le pays.