weltwärts
connecte

L’eau comme élément de liaison

Les éclaireuses du Rwanda et d’Allemagne renforcent leur collaboration
Photo de décoration: Deux filles devant une planche.

wasseRecht - le droit à l’eau

Pays partenaire: Rwanda

Organisations partenaires: Association des Guides du Rwanda und Pfadfinderinnenwerk St. Georg e.V.

Durée: Mai 2017 – Décembre 2018

ODD: 6: Eau propre et assainissement

Ensemble pour un avenir plus durable. Les 22 participantes au total du Pfadfinderinnenwerk St. Georg et de l’Association des Guides du Rwanda ont collaboré autour de l’objectif de développement durable 6 «Eau propre et assainissement». Elles ont non seulement appris beaucoup sur la consommation, l’eau de pluie et l’hygiène, mais l’échange personnel a consolidé leur partenariat et a lancé de nouveaux projets.

Photo de décoration: Les mains sous un robinet d'eau

ODD6:Garantirl’accèsdetousàl’eauetàl’assainissementetassurerunegestiondurabledesressourceseneau.

Collaborer autour d’une question environnementale

L’Association des Guides du Rwanda et le Pfadfinderinnenwerk St. Georg (les éclaireuses de St Georg) sont liées depuis le début des années 1980 par un partenariat. Pendant longtemps, l’objectif principal a été de soutenir l’association partenaire rwandaise du côté allemand et d’informer les éclaireuses allemandes sur le pays africain. Un désir croissant de travailler en partenariat sur un thème de projet et de promouvoir l’échange d’idées au-delà du simple travail de don s’est toutefois fait sentir ces dernières années.

L’idée est née de traiter d’un thème qui tient particulièrement à cœur aux éclaireuses : la gestion durable de l’environnement. L’accent a été mis sur le thème de l’eau, puisque l’eau est un élément vital de liaison entre tous les individus. «La gestion consciente de l’eau propre et l’accès à celle-ci sont des thèmes mondiaux. Parallèlement à cela, les problèmes dans nos pays sont différents et nous pouvons apprendre beaucoup les uns des autres. C’est ce qui nous a incitées à aborder ce sujet», explique Laura Kischkat du Pfadfinderinnenwerk St.Georg.

Trois participantes tiennent ensemble un filtre fabriqué à l’aide d’une bouteille en plastique et de brindilles. Une personne porte le foulard typique des éclaireuses.
Trois participantes traitent l’eau à l’aide d’un filtre qu’elles ont construit.

Visites de camp sur le «Droit à l’eau»

En 2017, les éclaireuses rwandaises se sont rendues au camp fédéral des éclaireuses de St. Georg, où les participantes ont exploré les mondes thématiques de la forêt, de l’eau et du désert dans le cadre d’ateliers. L’année suivante, les éclaireuses allemandes ont été reçues au camp rwandais. Les deux camps ont compté plusieurs centaines de participantes, avec lesquelles nous avons, en tant que groupe de projet, élaboré le thème «Droit à l’eau». Nous avons organisé des ateliers communs, par exemple sur la consommation d’eau virtuelle pour des produits tels que les jeans, les téléphones portables, le café et le thé, le bœuf et le sucre. Nous nous sommes penchées sur les alternatives à l’achat de produits neufs, nous sommes exercées à des méthodes pratiques de recyclage, avons découvert les toilettes sèches et avons échangé nos visions au sein de jeux de rôle - de la rizicultrice à la propriétaire de la compagnie des eaux en passant par l’enfant de la ville à Kigali ou à Munich.

Le changement de perspective apporte de nouveaux points de vue

Le changement de perspective a contribué à remettre en question les idées stéréotypées sur le pays partenaire et, dans le cas des participantes allemandes, leur propre «modernité». Alors qu’en Allemagne, nous sommes préoccupés par d’éventuels résidus de médicaments dans l’eau potable, la question du traitement de l’eau au Rwanda n'a pas encore été réglementée au niveau national. D’autre part, les sacs en plastique, qui constituent un problème majeur pour nos eaux et leurs habitants, ne sont plus autorisés au Rwanda depuis des années.

Un partenariat solide est un avantage pour tous

Dans nos associations, le projet a déclenché le travail autour du thème de l’eau à différents niveaux. Les éclaireuses rwandaises ont lancé une formation de multiplicatrices au sein de leur l’association et des projets dans leurs communautés dans le domaine de l’utilisation de l’eau de pluie. Au Pfadfinderinnenwerk St. Georg, différents groupes ont repris le thème «Éléments et nature» et ont élaboré conjointement du matériel à l’usage des tribus locales.

«Le projet nous a permis de motiver les jeunes femmes des deux associations sur le thème de l’eau et a consolidé notre partenariat - c’est un grand bénéfice pour nos associations», déclare Pascaline Umulisa de l’association rwandaise.

«À l'avenir, nous comptons développer notre partenariat d’égal à égal. Le travail de projet commun fournit pour cela un cadre idéal.» Le projet suivant a débuté cette année et porte sur l’ODD 5 «Égalité des sexes».